actualités

4 conseils pour favoriser la coéducation

31 mai. 2021



On entend beaucoup parler de la coéducation et de ses bienfaits. En 2021, on ne doute plus de la pertinence d’impliquer les familles dans la vie scolaire de leurs enfants. Simplement, il n’est pas évident d’y parvenir, notamment avec le contexte actuel.

Avant de s’intéresser aux quatre conseils à mettre en place pour créer une situation de coéducation durable, regardons la définition de ce terme et ce qu’en disent les textes.


Qu’est-ce que la coéducation ?

La première surprise est que ce terme n’existe pas dans le dictionnaire. On y trouve évidemment le mot « éducation » définit comme étant la mise en œuvre des moyens propres à assurer la formation et le développement d’un être humainauquel on ajoute le préfixe « co » indiquant l’association, la participation, la simultanéité. Sources : dictionnaire.lerobert.com et larousse.fr.

En revanche la coéducation est reconnue dans deux textes importants de l’Éducation Nationale : la loi du 8 juillet 2013sur la refondation de l’école de la République et la circulaire interministérielle du 15 octobre 2013.

Selon ces textes, la coéducation est la « participation accrue des parents à l’action éducative » et le fait de « reconnaitre aux parents la place qui leur revient au sein de la communauté éducative ».

En somme, on pourrait définir la coéducation comme le fait de créer une réelle association entre les différents acteurs éducatifs évoluant autour des enfants/élèves.

Ce qui semble difficile dans sa mise en place est les préjugés que chacune des parties peuvent avoir vis à vis de l’autre. D’un côté, les parents ayant leur propre histoire et vision de l’école. Il faudra parfois s’armer de patience pour gagner leur confiance. De l’autre, des professionnels de l’éducation ayant un regard objectif sur l’Éducation Nationale et de mauvaises expériences précédentes.

La rentrée scolaire est un bon moment pour remettre les compteurs à 0 et essayer de passer une belle année pour tous les acteurs de l’éducation, à l’école comme à la maison.


Voici 4 pistes à explorer pour une mise en place efficace de la coéducation

Créer une relation de confiance

Lorsque les enfants arrivent à l’école, ils deviennent des élèves. Pour certains parents, ce passage n’est pas évident car il marque une véritable scission entre la vie privée et la vie sociale de leur enfant. Un pan de la vie d’élève auquel le parent n’aura pas accès, ce qui peut créer des inquiétudes. Ces 6h quotidiennes pendant lesquelles il ne saura pas ce qui se passe et n’aura aucun moyen de le savoir.

Le rôle de l’enseignant sera alors de rassurer tant sur le cadre général que la prise en considération de chaque élève comme individu à part entière. En effet, avec les effectifs de classe, les parents ont parfois l’impression que leur progéniture sera noyée dans la masse.

Ces informations pourront être communiquer lors du temps fort de l’année : la réunion de rentrée.


Bien préparer sa réunion de rentrée

Elle est souvent organisée dans les premières semaines après la rentrée. Ce temps d’échange est un des seuls permettant aux parents d’accéder à l’école, de voir la classe de leur enfant et l’environnement dans lequel il évoluera pendant toute l’année scolaire. Le fait de revenir en classe pourra parfois être un vrai évènement pour certains adultes n’ayant pas revu un tableau à craie depuis plus de 30 ans. Cela peut le ramener à ses propres souvenirs d’écoliers, bons ou moins bons.

Lors de cette réunion, l’enseignant profitera pour expliquer le déroulé de l’année, d’une journée type et les différents projets auxquels la classe/école participera sur les 9 prochains mois. Ce sera également le moment de répondre aux différentes questions que les parents ont autour du groupe classe et défaire certaines appréhensions.


Donner des astuces pour le travail à la maison

Les devoirs peuvent être une véritable source de tension pour plusieurs raisons. Les parents et enfants rentrent tard et doivent y consacrer une partie de la soirée déjà bien rythmée. Même si l’étude est proposée, il n’est pas rare que le parent s’intéressant à la scolarité de son enfant vérifie si le travail a été fait correctement.

Aussi, les parents n’ont pas nécessairement les outils pour pouvoir aider leur enfant. Qui n’a jamais entendu « la maitresse ne fait pas comme ça » ? Très bien, mais comment fait-elle alors ? C’est à cette réponse qu’il est intéressant de pouvoir répondre avec des méthodes dédiées. Ça peut être réellement frustrant notamment si la problématique ne parvient pas à être résolue.

C’est toujours appréciable et rassurant pour un parent d’avoir la méthodologie pour savoir comment procéder. Ça peut être des choses très simples comme préciser que si l’enfant ne parvient pas à résoudre un calcul, il peut manipuler des pions/objets ou passer par le dessin pour s’aider à représenter ce qui est écrit.

Le parent saura comment agir et pourra davantage s’appliquer dans le travail à la maison sans craindre ce moment.


Impliquer les parents dans la vie de l’école

Par définition, l’école est un lieu clos dans lequel les enfants sont déposés chaque matin en les laissant devant le portail.

En maternelle, le lien parent/enseignant est souvent plus présent car il n’est pas rare de déposer et récupérer l’enfant aux portes de sa classe, notamment en petite section. Plus l’enfant grandit et moins ce lien est conservé, lorsque les élèves se rendent seuls à l’école par exemple.

En tant qu’enseignant il est aussi plus compliqué de communiquer autrement que par l’écrit.

Les parents peuvent être impliqués de plusieurs manières :

- En le faisant participer à une activité avec son enfant, à la maison ou à l’école

- En s’intéressant à sa propre vie — son métier, son origine…- et lui donner la possibilité de s’exprimer autour de cette thématique lors d’une interaction en classe

- En ouvrant la porte de sa classe, même virtuellement

Avec le plan vigipirate et la Covid, les écoles n’ont jamais été aussi inaccessibles. C’est pour cela que les applications comme Klassly sont bienvenues pour déconstruire le mur qui se dresse au sens propre comme au figuré entre l’école et les familles. Permettre aux parents d’avoir un regard sur les différents activités et les différentes temps forts de la classe est un excellent moyen pour leur donner confiance et envie de s’intéresser à la vie scolaire de leur enfant.

Mettez-vous en place la coéducation dans vos classes ? Partagez vos expériences en commentaire de cet article :)

Sources :

Loi n°2013–595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la Républiquehttps://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000027677984?init=true&page=1&query=+loi+n°2013-595+du+8+juillet+2013&searchField=ALL&tab_selection=all)

Circulaire interministérielle n°2013–142 https://www.education.gouv.fr/bo/13/Hebdo38/REDE1324999C.htm?cid_bo=74338

Guide méthodologique autour de la coéducation https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Parents_eleves/24/3/Guide_methodologique_595243.pdf

Développer la coéducation https://ecolebranchee.com/developper-sa-mentalite-de-coeducation/

La coéducation avec les familles https://www.reseau-canope.fr/climatscolaire/agir/ressource/ressourceId/la-coeducation-avec-les-familles.html

COMMENCER AVEC KLASSROOM

Vivez l’expérience Klassly dès maintenant !

Créez un compte en quelques clics.